En route, de Rio à Tokyo

Notre déclaration d'amour à Rio

Publié le 29/11/2014 dans la catégorie News

Oui nous savons que c'est encore loin, mais vous qui nous connaissez savez que l'on aime prendre notre temps pour tout vous raconter ( qui ne se souvient pas du J-100 de Sotchi).

Silaine, alias Sil, alias @silRCTmars sur twitter, nous emmenera jusqu'à Rio à la découverte de la ville, de ses lieux emblèmatiques, de sa gastronomie, etc....

Vous n'aurez aucune excuse en Septembre 2016...

Laissons la parole à Sil pour une vraie déclaration à Rio, si après ça vous n'avez pas envie d'y aller...

Rio mon amour!

Au lendemain de la coupe du monde de football, Rio ouvre ses bras aux futurs JO olympiques et paralympiques de 2016.

Infrastructures, transports, tourisme, tout le monde reste dans l'effervescence post "copa do mundo" et s'implique à sa manière pour recevoir cet événement majeur. 

C'est un pays extrêmement attaché à la pratique du sport et au bien être physique. 

Pour preuve, il suffit de déambuler sur Ipanema ou Copacabana, pour y apercevoir des personnes de tous ages sur les appareils de musculations et de cardio, installés par la ville, des volleyeurs, des nageurs et évidemment du beach soccer. 

Ou alors de se rendre le dimanche dans ses deux mêmes quartiers,où la moitié des énormes artères principales sont coupées à la circulation, pour y pratiquer, entre autre, marche rapide, course à pied, vélo, roller etc...

Quel meilleur endroit pour y recevoir nos athlètes, lors des épreuves olympiques et paralympiques qui se dérouleront dans quatre endroits différents.

Tantôt dans l'antre magique du Maracana, sous la bienveillance du Corcovado, tantôt les yeux dans le bleu profond de l'océan atlantique à Barra de Tijuca, tantôt dans l'immensité du Lagoa de Jacarepagua et pour terminer dans la chaleur de l'authentique Sambodromo, lieu sacré du carnaval, où nos tireurs à l'arc dérouleront leurs épreuves.

Les infrastructures ne sont pas encore terminées, il reste encore quelques détails à peaufiner par rapport aux transports et villages olympiques, mais nul ne doute qu'à l'heure où l'esprit de Coubertin veillera sur cet événement planétaire, la joie de vivre des brésiliens vous subjuguera, émerveillera chacun d'entre vous, et vous laissera à tout jamais un magnifique souvenir de la "cidade maravilhosa".

Bon on part quand? 


Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

RIO 2016 en vidéo c'est maintenant.

Publié le 17/07/2016 dans la catégorie News

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²