En route, de Rio à Tokyo

La belle journée bleue à Panorama: Marie en or, Frédéric en argent

Publié le 06/03/2015 dans la catégorie Resultats-et-analyses

Ces championnats du Monde de ski alpin sont tout simplement merveilleux. Le temps est au soleil, la température est fraiche (-8) au départ, l'ambiance est excellente, et en plus nos bleus brillent. Pourvu que ça continue.

Hier c'était Super G, avec de beaux espoirs français qui n'ont pas déçu.

Marie Bochet en or

Que dire de plus? Peut-être qu'en regardant la course on a trouvé Marie super élégante dans son ski en plus de son efficacité habituelle. Au risque de nous tromper, nous pensons que sa course est sans doute la plus aboutie de sa jeune carrière.

Derrière les autres filles semblent résignées à se battre pour l'argent. Andréa Rothfuss par exemple a semblé assurer sa course sans attaquer. Resultat, un gouffre de 4 secondes derrière notre tricolore. Le podium est le même que pour la descente avec le bronze de Mariia Papulova la russe.

Frédéric François en argent

Dans la catégorie assis chez les hommes, on vous avait prévenu, le français serait sur un podium. C'est chose faite avec le super G d'hier ou Frédéric a réussi à concilier assrance et attaque tout le long du parcours. Franchement, on a même pensé au titre, mais il prend une très belle deuxième plce derrière le Néo-Zélandais Corey Peters qui fait le doublé sur les épreuves de vitesse. Dans la même course, on notera les 12ème et 13ème place de Cyril Moré et de Yoann Taberlet.

Le fait du jour

Ca peut arriver mais c'est quand même extrêmement rare. 6 filles au départ de la catégorie "assis", une seule à l'arrivée, l'allemande Anna Shaffelhuber qui emporte donc un titre qui la laisse de marbre dans l'aire d'arrivée.

Les autres français

Romain Riboud , encore une fois très régulier, prend la sixième place mais attention à lui, on risque fort d'en reparler cette semaine pour des podiums.

Cédric Amafroi-Broisat prend lui la 17ème place, ce qui ne sera qu'anecdotique.

Les invincibles

Pour pimenter un petit peu l'affaire, nous allons vous faire suivre les candidats au grand chelem. Après la vitesse, ils ne sont plus que 4 à pouvoir prétendre à la copie parfaite.

Marie Bochet, on ne va pas se répéter, mais à moins d'une chute ou d'une sortie de piste, on ne voitpas trop comment elle pourrait être battue.

Melissa Perrine (Australie) en "non-voyante" semble marcher sur la compétition. Il faudra maintenant confirmer sur les épreuves techniques où dans la catégorie les fautes peuvent très vite arriver.

Alexey Bugaev, le skieur debout russe est à l'image de Marie, invincible cette saison. En plus, sa marge est tellement importante qu'il va pouvoir contrôler sans prendre de risque.

Corey Peters, le skieur assis néo-zélandais maîtrise les épreuves de vitesse, mais qu'en sera t'il quand ça va tourner? En plus, il va être obligé de lâcher un titre à Frédéric François.

 

Aujourd'hui repos, et Samedi on attaque la dernière ligne droite par le combiné!

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Valentin Bertrand ne se fixe aucune limite

Publié le 10/07/2017 dans la catégorie Interviews

Jeux nationaux de l'avenir handisport

Publié le 13/05/2015 dans la catégorie Evénements à venir

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²