En route, de Rio à Tokyo

La saison estivale d'Emilie CHENE

Publié le 19/05/2015 dans la catégorie News

Pendant quelques jours, nous allons vous présenter les saisons estivales des sportifs, des entraîneurs et des dirigeants du handisport. En cette année pré-paralympique, il nous semblait important de faire le points sur la chasse aux quotas et sur les chances de chacun et chacune de voir Rio et pourquoi pas d'y ramener une médaille.

Nous partons aujourd'hui à la découverte du programme d'Emilie CHENE, tenniswoman fauteuil numéro 29 mondiale en simple et numéro 40 en double.

Cette année est un petit peu spéciale pour Emilie qui s'est en disponibilité de son emploi pour pouvoir travailler son tennis toute la saison et effectuer quelques déplacements à l'étranger pour glâner les points qui lui manquent pour monter dans la hiérarchie mondiale.

Le premier objectif de la saison était la qualification pour la Coupe du monde par équipe, ce qui a été chose faite en compagnie de ses coéquipières Charlotte Famin, Emmanuelle Morche et Pauline Hélouin. La phase finale de la compétition se déroule du 25 au 31 Mai à Antalya (Tur) avec cette fois ci l'objectif de terminer parmi les 8 meileures nations pour ne pas avoir à repasser par la case qualification l'an prochain.

Emilie disputera ensuite l'Open BNP Paribas d'Anthony du 23 au 28 Juin pour avoir une nouvelle fois l'opportunité de se mesurer aux meilleures et ainsi de valider sa progression.

Ce sera ensuite le départ pour une tournée aux Etats-Unis et au Canada pour essayer de remporter un maximum de matches.

Pour se qualifier pour Rio, l'IPC demande un classement parmi les 22 premières au classement mondial, mais la fédération française Handisport pourrait corser ces critères en exigeant par exemple un Top 15 mondial.

Cette année bien remplie est très onéreuse et c'est en ayant l'aide de SODEBO qu'Emilie poursuit sa quête de haut-niveau.

"L'année va être longue pour moi, puisque j'ai choisi de disputer une vingtaine de tournois de par le monde. On fera le point en Décembre, mais que je sois qualifiée ou non pour Rio, au moins j'aurais fait le maximum et je n'aurais rien à regretter"

Nous remercions bien évidemment Emilie de nous avoir consacrer une partie de son temps si précieux et nous vous tiendrons bien évidemment au courant de l'évolution de sa saison et de son classement.

 

Crédit Photo : Midilibre.fr

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte
bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²