En route, de Rio à Tokyo

Michael Piecq, l'arbitrage avec le sourire

Publié le 24/08/2016 dans la catégorie Interviews

Les Jeux Paralympiques de Rio approchent à grands pas, plus que trois semaines à patienter. Mais pour vous aider à faire passer le temps nous vous proposons une interview, non pas d'un sportif, mais d'un arbitre, qui sera à Rio.
 
Michael Piecq, arbitre international Belge de Cécifoot fait parti des arbitres retenus pour la compétition.


ERPR : Bonjour Michael, tout d'abord nous te remercions de nous avoir accordé cette interview a quelques jours seulement de ton départ pour Rio. Nous avons l'habitude de voir la préparation des sportifs avant de grosses compétitions mais moins des arbitres, expliques nous comment tu te prépares afin d'être prêt a arbitrer le plus grand tournoi mondial de cécifoot.

Michael Piecq : Bonjour Kevin, c'est un plaisir de te revoir. Il ne reste effectivement pas beaucoup de temps et ceci est un bon signe car ceci signifie qu'on doit être prêt. Momentanément je me prépare avec un schéma "multimove", j'essaie de ne pas faire seulement course à pied et le VTT mais aussi d'aller nager ou de faire badminton. Ceci est bien car comme ça change. 


ERPR : Tu es un habitué des terrains de Cécifoot Français plus que tu arbitres les matchs du championnat de France, qu'est-ce qui sera différent pour toi dans la façon d'arbitrer les matchs des Jeux ? Est-ce que le fait de ne pas connaître personnellement les joueurs va changer quelque chose ?
 
Michael Piecq : L'aspect de moins connaître les joueurs ne change pas beaucoup pour nous. Ce qui change notre manière d'arbitrer, ce sont les Jeux en eux mêmes. Il a y beaucoup plus de pression, plus de spectateurs (et de bruit) et chaque détail sera émis à la télé. Normalement on est aussi avec deux arbitres sur le terrain et un assistant qui fait les changements, la feuille de match et tout ça. Durant les Jeux, ceci change vers deux arbitres sur le terrain et cinq assistants!
Ce qui ne change pas, c'est notre sourire.


Michael Piecq second en partant de la droite


ERPR : Qu'est-ce que représente ta sélection pour ces Jeux Paralympiques pour toi ? Est-ce un accomplissement de ta passion ?
 
Michael Piecq : Pour moi, c'est effectivement un accomplissement de ma passion. Dès que j'ai quitté l'enseignement du second degré et que je pouvais aller vers l'enseignement supérieur, j'ai toujours vécu de faire quelque chose comme ceci. Pour moi, cette sélection représente non seulement ma personnalité mais me montre aussi que je relie parfaitement avec le cécifoot.
 
 
ERPR : Le cécifoot Belge est en plein développement depuis deux/trois ans, est-ce que ta présence aux Jeux est importante pour que la Belgique s'installe durablement dans le circuit Mondial ?

Michael Piecq : Le cécifoot Belge est effectivement encore en plein progression et s'installe de plus en plus durablement dans le circuit européen. Pour participer dans le circuit mondial, on doit progresser vers plus d'équipes en Belgique. L'idéal sera d'avoir deux équipes en Flandres, deux équipes en Wallonie et une équipe à Bruxelles. Ce que moi je trouve, c'est que je dois utiliser cette opportunité et d'essayer de promouvoir plus le cécifoot en Belgique grâce a cette sélection.


ERPR : En dehors du Cécifoot, suivras-tu les Jeux Paralympiques ? Si oui quelle(s) épreuve(s) attends tu le plus ?

Michael Piecq : Oui, bien sûr que je suivrai les Jeux Paralympiques ! Je te conseille même de suivre le rugby pendant les Jeux Paralympiques. C'est aussi un sport incroyable comme le cécifoot. Si je ne me trompe pas je pense que la France est qualifié dans cette discipline pour Rio. Je croise déjà les doigts!


ERPR : Obrigado Michael, nous te souhaitons toute la réussite possible pour tes jeux, et encore une fois merci pour ta disponibilité.

 

Kevin d'ERPR

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Gautier Simounet file vers l'Or Olympique

Publié le 01/02/2016 dans la catégorie News

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique
Be Polar, toute l'actu du polar

Toute l'actualité de JD²