En route, de Rio à Tokyo

Charlotte Famin: Leader du tennis Fauteuil féminin en France

Publié le 10/12/2014 dans la catégorie Interviews

Aujourd'hui, nous vous donnons l'occasion de faire plus ample connaissance avec notre championne de France de Tennis Fauteuil : Charlotte FAMIN, qui en plus de défendre les couleurs de notre pays, défend de belles valeurs qu'elle essaie de faire partager.

Portrait d'une personne très touchante !

L'interview

En Route Pour Rio (ERPR) : Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Charlotte Famin : Je m'appelle Charlotte Famin, j'ai 41 ans, je suis amputée depuis octobre 2008 à la suite d'un accident de moto en rentrant de mon travail.

Le retour à la vie a pris du temps après cette épreuve et j'avoue que ce retour s'est fait par le sport et le tennis en particulier. 

Le temps, le meilleur allié

ERPR : Quelle place avait le tennis (et peut-être d'autres sports) avant ton accident ?

J'ai pratiqué  le tennis de 12 à 20 ans, et à cause de mes études et ensuite du travail, j'ai tout arrêté.

ERPR : Combien de temps t'a t-il fallu pour reprendre le chemin des courts après ton accident ? Quel travail d'adaptation cela t'a t-il demandé ? A t-il été simple "d'exposer" ton handicap aux yeux de tous ?

Charlotte Famin : Le retour sur les courts s'est fait en 2011 et dans un fauteuil. Et c'est grâce à toute l'équipe du 2ème centre de rééducation (l'ADAPT qui est à Châtillon maintenant) que j'ai compris l'importance du sport dans ma rééducation.

Après avoir joué en loisir quelques mois, j'ai commencé les tournois internationaux en mai 2012 à la Roche Sur Yon et c'est grâce à cette victoire,  car j'ai gagné ce tournoi, que j'ai continué et surtout que je me suis dit que j'avais une carte à jouer.
Cela n'a jamais été difficile pour moi d'exposer mon handicap sur les tournois au contraire je pense que cela m'a aidée à mieux le surmonter.

ERPR : En combien de temps as-tu atteint le statut d'athlète de haut niveau ? Quels avantages cela t'apporte t-il ? (aménagement de temps de travail ? financement ? ...)

Charlotte Famin : En ce qui concerne le haut niveau, pour l'instant je suis sur une liste qui ne donne aucun avantage mais j'espère que cela va changer dans les mois à venir. Actuellement je suis 18ème mondiale et je vais tout faire à partir de janvier pour prendre des places dans ce classement mondial et arriver aux portes du top 10 mais pour cela, j'ai encore beaucoup de travail de déplacement en fauteuil à faire.

La tenniswoman professionnelle

ERPR : Quel est, pour l'instant, ton plus beau souvenir tennistique ?

Charlotte Famin : En 2012 et 2013 je remporte les championnats de France individuels, le premier a été un de mes premiers grands souvenirs, tout comme ma victoire à la Roche !!!

ERPR : Tu es championne de France depuis 2 ans (titre que Charlotte défendra du 11 au 14 décembre à Saint Malo), N°18 au classement mondial, que manque t-il à ton jeu pour rivaliser avec le top 10 ?

Charlotte Famin : Au cours de cette année, ce qu'il m'a manqué pour rivaliser avec les filles du top 10 c'est le déplacement, c'est difficile pour moi qui suis le plus souvent debout, d'avoir les bons réflexes sur le terrain, je suis souvent en retard ou pas assez juste dans mes déplacements et les filles le savent !!!!

ERPR : Une Wild Card t'avait été attribuée à Roland Garros cette année, quel souvenir en gardes-tu ?

Charlotte Famin : Cette année a été une année particulière car j'ai effectivement eu la Wild Card pour participer au tournoi de Roland Garros, pour la 1ère fois évidement, mais je crois que je ne m'étais pas assez préparée psychologiquement à vivre cette expérience même si je peux dire que j'ai adoré; mais je pense qu'il faut y aller avec plus de confiance, ce qui n'était pas mon cas cette année.

La sportive engagée

ERPR : Tu participes à des journées de sensibilisation au handicap (notamment auprès d'enfants), qu'est-ce que cela représente pour toi ? Quel message souhaites -tu faire passer ?

Charlotte Famin : Tous les ans au moment de l'open de France en juin, je prends la semaine complète pour être présente tous les matins afin de pouvoir répondre aux questions des enfants sur le handicap.

Je suis très à l'aise avec les enfants, ce qui n'est pas toujours le cas avec les adultes, ils sont plein de vie et sans jugement, ce qui est très sympa. Ils sont la génération de demain et je crois qu'en éduquant les enfants d'aujourd'hui sur des sujets aussi sensibles, la société sera plus tolérante et ira mieux, enfin cela peut paraître utopique mais je pense que tous ces enfants qui viennent sur des événements comme l'open de France par exemple en ressortent avec un regard différent sur le handicap.

2015, Rio ...

ERPR : En 2016 auront lieu les Jeux paralympiques de Rio, un rêve et un objectif pour tout athlète; quels sont les "critères" dans ta discipline pour y participer ?

Charlotte Famin : En 2016, auront lieu les jeux paralympiques à Rio, le plus importants de critères est d'être dans le top 22 mais il faut aussi avoir participé à 2 coupes du monde ou qualifications.

Mon objectif est évidement de participer à ces jeux mais surtout de rapporter une médaille en simple et en double car j'espère que nous seront 2 (voire 4) à y aller pour défendre les couleurs de la France dans ces 2 disciplines.

ERPR : Quels sont tes objectifs pour la prochaine saison ?

Charlotte Famin : L'objectif d'atteindre le top 10 est important pour pouvoir être tête de série aux jeux et avoir une chance de décrocher un titre !!!

ERPR : As-tu un dernier mot à dire à nos lecteurs ?

Charlotte Famin : Je veux juste rajouter que tout ce travail qui est difficile à tous les niveaux, n'est possible que lorsque l'énergie qui nous pousse vient de la famille, des amis et des belles rencontres.

Pour ma part, ce que me renvoient les gens qui m'aiment me pousse à aller toujours plus loin et c'est avec plaisir que je partage toutes ces aventures avec eux;

 

Merci à Charlotte d'avoir répondu à ces questions et bonne chance pour les Championnats de France !

Interview réalisée au filet par @ValouBelle 

Article précédent Article suivant

bordure verte

Vos réactions :

Johanna Brigitte

Le 12/12/2014 à 05:12

C'est très bien retranscrit. Je retrouve bien les pensées de ma Chacha. Je te souhaite le meilleur et le plus beau des jours...à Rio par exemple. Vas-y Charlotte, croque tout. On est tous là pour toi. On t'aime ma Chacha 😀

Colombet Christine

Le 12/12/2014 à 08:12

Avant d'être une grande sportive, Charlotte est avant tout une très belle personne.

robin

Le 12/12/2014 à 15:12

En peu de mots, une leçon pour tous, il y a toujours un ressort qui fait rejaillir l'espoir et en définitive la vie. Faire partager son expérience est un plus . Une bougie lointaine pour ceux qui sont encore dans un lit, accidentés, malades, grace à tes mots, Charlotte, d'autres vont se lancer et vivre à leur tour

Kate Moss

Le 14/05/2015 à 10:05

rien de plus je la connais depuis le jour de sa naissance rendez vous compte et ce n est pas terminé c est mon tremplin bizzzzz a toutes ses amies du tennis handi riri

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Marie-Amélie Le Fur argentée sur 200 M

Publié le 24/10/2015 dans la catégorie Résultats et analyses

Les sports collectifs à l'honneur pour Tous Handisport

Publié le 15/01/2015 dans la catégorie News

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²