En route, de Rio à Tokyo

Resumé de la deuxième journée

Publié le 10/09/2016 dans la catégorie Resultats-et-analyses

Nous le savions, mais Marie-Amélie Le Fur nous l’a encore démontré hier : c’est une très grande championne. La Tourangelle a conservé son titre à la longueur T44, en battant son record du monde à deux reprises (5m75 puis 5m83). Il s’agit là de la deuxième médaille d’or pour le clan français. Une collection qui s’est même agrandie en fin de journée, grâce à Mandy François-Elie, qui s’est parée d’argent sur le 100 m T37. Devancée par la Britannique Hermitage, qui a de nouveau battu le record du monde, la Martiniquaise établie son record de la saison.

Si les femmes brillent avec 3 médailles (2 en or, 1 en argent), les hommes ont pour l’instant plus de difficultés. Lors de cette deuxième journée de compétition, les espoirs étaient fondés sur Cyril Jonard en judo (-81 kg), Charles Rozoy en natation (100 m papillon S8) et Pierre Fairbank en athlétisme (100 m T53). Le premier nommé s’est fait battre lors de son entrée en lice, avant de voir ses rêves de médailles s’envoler en repechages après avoir encaissé un ippon. Pierre Fairbank a lui échoué à la 5e place, à 11 centièmes du podium. Rozoy a, quant à lui, terminé sa discipline de prédilection à la plus mauvaise place, 4e. Il s’agit là de la troisième 4e place pour les nageurs tricolores. Sur 50 S10, Elodie Lorandi n’est pas parvenue non plus à monter sur la boîte, terminant 5e.

En aviron, Stéphane Tardieu et Perle Bouge ont pris date pour dimanche, jour de la finale du double sculls. Le duo français a brillamment dominé sa série, se qualifiant ainsi directement pour cette final et donc évitant ainsi de passer par des repechages. Une finale que Julien Casoli n’a pas réussi à atteindre, en athlétisme, sur le 5000 m T54. Casoli a terminé 5e de sa série, place insuffisante pour poursuivre sa route sur la distance. Nicolas Brignone ( athlétisme,100 m T53) et Anaelle Roulet (Natation, 50 m S10) étaient également restés bloqués en séries.

Notre tennisman porte-drapeau Michael Jeremiasz a parfaitement réussi son entrée en lice dans le tableau de simple, en dominant 6/0 – 6/3 le Grec Diamantis. Frederic Cattaneo l’a imité un peu plus tard, après une victoire 6/0 – 6/2 face à Oquendo (COL). En revanche, le double féminin Morch/Famin a été sorti dès le premier tour, par la paire américaine Baron/Kaiser, au terme d’un âpre combat en trois manches.

En conservant une raquette – certes plus petite – il est également possible de jouer au tennis de table. Et l’équipe de France ne s’en sort pas trop mal. Hier, seul Nicolas Savant Aira (C5) a vu son parcours s’arrêter dès la phase de poules. Malgré une défaite initiale en Classe 7, Stéphane Messi et Kévin Dourbecker se sont rattrapés pour poursuivre l’aventure, respectivement en 1/8emes et ¼ de finale. Fabien Lamirault (C2), Stéphane Molliens (C2) et Maxime Thomas (C4) ont pris la première place de leurs groupes respectifs, avec une seconde victoire en autant de rencontres. On les retrouvera tous en ¼ de finale. Thu Kamkasomphou (C8) sera elle en ½ finales, après sa nette victoire face à la Hongroise Arloy en dernier match de poules. Isabelle Lafaye (C1-2) réalisait hier son entrée en lice, de forte belle manière puisqu’elle s’est imposée en 3 manches contre Buclaw (POL). Elle sera en ¼ de finale. Cela risque d’être plus compliqué pour Anne Barneoud (C7), qui a connu une seconde défaite. Pour une qualification en ½ finales, il lui faudra désormais battre Wang (CHN) tout en espérant une défaite de Chan (CAN). En Classe 11, Lucas Créange et Pascal Pereira Leal ont encore leur destin en main malgré une défaite initiale. Ils vont devoir gagner pour poursuivre leur route. Ce n’est pas le cas de Cedrik Casbestany (C9), Jean-François Ducay (C1) et Mateo Boheas (C10), tous défaits hier après une première victoire, vont devoir patienter et attendre le résultat de la dernière rencontre pour savoir s’ils seront présents ou non dans le tableau final.

Elles n’ont pas de raquettes, mais sont plutôt habiles sur un fauteuil. Les basketteuses ont subi la loi de la Chine, 39 – 59. Rendez-vous aujourd’hui contre les Pays-Bas, avant une rencontre décisive contre l’Algérie, demain.

 

Thibaud Delafosse pour ERPR

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Axel Zorzi l’année des changements

Publié le 13/08/2017 dans la catégorie Interviews

Nuit du Quad Rugby

Publié le 03/03/2016 dans la catégorie Evénements à venir

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique
Be Polar, toute l'actu du polar
Tweet Wall, développez l'interactivité avec votre public
Book-trailers et bandes-annonces animées
JD Admin : un système de gestion de contenu simplifié
Les 25 ans du Groupe Leader
Géode VR : découvrez la réalité virtuelle à Paris

Toute l'actualité de JD²