En route, de Rio à Tokyo

Matéo Bohéas sa première Chronique

Publié le 13/11/2016 dans la catégorie Interviews

 

Matéo Bohéas le jeune Pongiste intègre notre chronique de champions, pour sa première, nous vous proposons une interview, l'occasion pour ceux qui ne le connaissent pas de découvrir ce champion.

 

ERPT : Bonjour Matéo, nous te remercions, tout d'abord, d'avoir accepté de participer à cette chroniques. Alors pour commencer, peux tu te présenter à nos lecteurs, qui ne te connaissent pas ?

 

Matéo Bohéas : Bonjour, je m’appelle Matéo, j’ai 20 ans. Je joue au tennis de table depuis l’âge de 6 ans et je suis actuellement au club de la Vaillante d’Angers en valide et également en handisport.

Au niveau professionnel je suis en Licence 3 de STAPS (Fac de sport)

 

 

 

ERPT : Tu viens d'avoir 20ans, tu es n°4 Mondial, déjà une paralympique à ton compteur, te reste t-il une grosse marge de progression ? Dans quel compartiment du jeu ?

 

Matéo Bohéas : Bien sûr, il me reste une belle marge de progression dans le tennis de table. Tout d’abord au niveau physique ou je dois encore travailler pour être encore plus performant à la table. Je dois également progresser dans le domaine technique en retour de service ou encore sur la première balle d’attaque. Pour finir, je dois progresser sur la gestion de mes émotions pour ne pas montrer à mon adversaire ma frustration. Il me reste encore beaucoup de chemin pour rivaliser avec les tout meilleurs.

 

ERPT : à Rio tu étais le Benjamin de l'équipe de Tennis de Table, comment as-tu vécu ces jeux ?

 

Matéo Bohéas : Dans l’ensemble plutôt bien. Mes coéquipiers m’ont beaucoup aidés donc c’était plutôt cool. Mon niveau de jeu était bon et mon résultat est correct même si j’était venu pour rapporter une médaille. Sinon c’est une aventure qui va me faire grandir pour les prochaines échéances. Et puis c’est quelque chose de grandiose avec le village, l’atmosphère, l 'ambiance dans la salle…

 

ERPT : Sportivement, que retiens tu de tes premiers Jeux Paralympiques ?

 

Matéo Bohéas : Je retiens un bon niveau de jeu dans l’ensemble mais avec une légère frustration de ne pas rapporter de médaille. Je pense que je perds contre plus fort quand même donc on va dire le résultat est logique.

 

ERPT : Quels vont être tes objectifs pour les quatre ans à venir ?

 

Matéo Bohéas : Il y en à plusieurs. Tout d’abord, réussir à allier mes études et le tennis de table. Ensuite je souhaite obtenir des médailles dans les grandes compétitions comme le Championnat d’Europe ou du Monde et bien sûr conserver une place dans le Top 5 mondial.

 

ERPR : Il y a quelques semaines Manu Lebesson est devenu champion d'Europe de tennis de table, une première depuis... 40 ans, face à un autre Français, Simon Gauzy. Le tout sans déchaîner les foules médiatiques. A Rio, lors des Jeux Paralympiques une seule table était télévisée. Dans ces conditions est-ce qu'on ne se demande pas si on ne s'est pas trompé de sport ?

 

Matéo Bohéas : Non car j’aime mon sport. Cependant un peu plus de visibilité ne ferait pas de mal au tennis de table et le titre de Manu à quand même eu un petit effet médiatique enfin on n’avait jamais eu quelque chose de semblable avant. De plus, le tennis de table en France n’est pas super développé même si on est environs 200000 licenciés donc c’est normal de ne pas être prioritaire dans la médiatisation. Au contraire quand on va en Asie, on est le sport roi donc il en faut pour tout le monde.

 

ERPT : merci d'avoir prit le temps de répondre à nos questions, rendez vous dans quelques semaines pour la suite de cette chronique.

 

 

Kevin d'ERPT

Crédit Photo : Fabien Ferré

Crédit Graphique : Déborah Longuet

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Tout va bien à l'Open de France

Publié le 25/06/2015 dans la catégorie Résultats et analyses

Kevin Vanderborght toujours d'attaque

Publié le 16/04/2015 dans la catégorie Interviews

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²