En route, de Rio à Tokyo

Mathieu Bosredon le cycliste surdoué

Publié le 15/11/2016 dans la catégorie Interviews



Lorsque Mathieu nous a accordé sa confiance pour partager avec nous et avec vous ses quatre prochaines années de carrière, nous nous sommes longtemps posée la question de savoir quel pouvait être son état d'esprit quelques semaines après sa quatrième place de Rio. Nous n'avons pas été déçus ! Après avoir évacué ce qu'il ne considère pas forcément comme une frustration, nous avons évoqué les prochains objectifs du cycliste corrézien pratiquant le handbike.

ERPT : Mathieu, comment es-tu venu au cyclisme ?
Mathieu Bosredon : En fait tout est allé très vite pour moi. J'ai commencé sérieusement le vélo à 14 ans, et à 18 ans j'ai connu ma première sélection nationale. Je n'ai pas eu le temps de me poser beaucoup de questions.

ERPT : A bientôt 26 ans (le 23 Novembre prochain), peux-tu nous détailler ton palmarès ?
Mathieu Bosredon : Sur le circuit international, pour l'instant ma plus « grosse » médaille est celle des championnats du monde de 2015 avec le bronze sur la course en ligne. Sinon, j'ai gagné une étape de Coupe du monde en 2015 et pris deux médailles de bronze en Espagne cette année sur une autre étape de la Coupe du Monde.

ERPT : Reparlons de cette fameuse fin de course de Rio, où tu échoues à la quatrième place juste derrière Joël Jeannot. Peux-tu nous raconter ce qu'il se passe dans tête à ce moment là ?
MB : Nous sommes dans un petit groupe pour jouer le bronze. Physiquement je suis bien, Joël lui semble un peu moins à l'aise. Je lance les hostilités et Joël prend ma roue et me fait le sprint, il prend la médaille et je finis au pied du podium, il me l'a joué à l'expérience mais je l'accepte : Mieux vaut finir quatrième en ayant tenté quelque chose surtout derrière un coéquipier que de terminer septième sans avoir pris de risque. C'est le jeu mais je n'ai pas de regrets.

ERPT : Comment as-tu pris la décision de repartir 4 ans jusqu'à Tokyo ?
MB : Dès la fin de la course carioca ! Impossible pour moi de rester sur une quatrième place. Ce n'est pas moi. Si j'avais décroché la médaille, je ne sais pas si je serais reparti. Il aurait fallu réfléchir, attendre que les choses se tassent, et faire un choix. Là j'ai économisé du temps (rires).

ERPT : Bon, c'est reparti alors ?
MB : Oui complètement. Après les sollicitations médiatiques qui ont duré un mois et demi, je me suis remis au boulot avec de la natation et de la musculation. En ce moment je monte un nouveau vélo et c'est reparti pour 20 000 km dans la saison.

ERPT : Tu t'es déjà fixé des objectifs ?
MB : Oui déjà être champion de France (18 et 19 Juin à Bellerive sur Allier et Cusset) et un podium aux championnats du monde. Bien sûr entre temps on sera à fond sur les manches de coupe du Monde.

Nous vous donnerons le plus souvent possible des nouvelles de Mathieu très content que l'on s'intéresse au paracyclisme pendant les 4 prochaines années !

 


Fabien pour ERPT

Crédit Graphique : Deborah Longuet

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte
bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²