En route, de Rio à Tokyo

Le Cri Du Guepard, épisode 2

Publié le 08/12/2016 dans la catégorie News


En ce début du mois de Décembre, notre champion Chroniqueur, Timothée Adolphe revient pour l'épisode 2 du "Cri du Guépard", une chronique qui vient du coeur. Bonne lecture à vous tous.


Thimothée Adolphe :

L'année 2016 s'achève, avec son lot de déceptions et désillusions, cependant l'heure n'est plus aux lamentations mais à l'optimisme. Un nouveau cycle commence, une nouvelle aventure, un nouveau périple se présente à nous, mais les ambitions demeurent les mêmes. Le soleil se lève tout juste sur cette nouvelle paralympiade. A l'aube de ce nouveau challenge, de ce nouveau défi, l'heure est aux préparatifs.

 

04 novembre 2016,

Clinique du sport Paris. Le guépard blanc se bat encore avec ses démons, ceux qui l'ont transformé pendant quelques temps en chat noir. Il est un peu moins de 21h00 quand on remonte un lit du bloc opératoire. L'opération de l'épaule, blessée lors de la demi finale du 100m, s'est bien déroulée. La sortie de l'hôpital est prévue dès le lendemain.

Les dix jours qui suivront seront douloureux, mais il faudra serrer les dents. Le guépard sur le flanc se tourne désormais vers Londres. Effectivement, dans 9 mois, il faudra remettre les pendules à l'heure, sa volonté le tenaille, l'enveloppe et l'envahit. Il s'en fait la promesse, ça ne se passera plus comme ça. C'est la détermination qui lui permet de traverser ces jours quelques pénibles. Le 28 novembre commencera la rééducation, étape incontournable avant de retrouver la piste, celle qu'il affectionne tant. Entre temps, il ne sera pas question de se tourner les pouces; le guépard travaille dans l'ombre, afin de préparer son retour, reconstituant une nouvelle équipe. Une nouvelle équipe qui resemblera fort à l'ancienne : Arthémon Hatungimana, le lion sage, accepte de repartir pour quatre ans, et la majorité des guides se réengagent. Les soldats désignés pour affronter cette nouvelle bataille sont pratiquement les mêmes. Les rôles changeront peut-être, mais les identités demeureront.

02 décembre 2016,

l'ADAPT, centre de rééducation, Chatillon Depuis le 28 novembre, le guépard a commencé à se relever, encore sur trois pâtes, il travaille à la rééducation de cette quatrième. Les matinées sont rythmées d'exercices de mobilité/renforcement musculaire (de la zone de l'épaule), puis de fractionné dans l'eau, pour finalement terminer sur un travail d'amplitude de mouvements sur machine. Les après-midi, eux sont occupés par des soins kinés, séance de PPG, renforcement et remusculation des différentes composantes de l'épaule; mais aussi sans oublier la muscu du bas du corps.

 

D'ici une quinzaine de jours, si tout va bien, les footings pourront reprendre. Le guépard devra encore patienter avant de rechausser enfin les pointes.


 

Thimothée Adolphe pour ERPT

Credit Photo : Fadil BELLAABOUSS

Crédit Graphique : Déborah Longuet

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte
bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²