En route, de Rio à Tokyo

Rétro de l'année 2016 du Cyclisme sur route

Publié le 17/12/2016 dans la catégorie Resultats-et-analyses

Comme c'est le cas tous les 4 ans maintenant, le cyclisme sur route a été l'une des stars de ces Jeux Paralympiques de Rio grâce notamment aux épreuves de courses en ligne à la dramaturgie intense.

Le circuit du paracyclisme se fait à travers différentes courses dans le monde de diverses catégories avec notamment des épreuves de coupe du monde.



Les gagnants de l'année au niveau international

Tout d'abord parce que c'est le plus médiatique mais aussi parce qu'il fait preuve d'un excellent palmarès, on retiendra qu'Alessandro Zanardi a réussi à conservé son titre paralympique sur route (H5). L'ancien coureur automobile italien a également décroché l'argent sur le contre la montre.

En catégorie H4, un duel a animé toute la saison, celui entre Rafal Wilk (Pol) et Vico Merklein (Ger). Point d'orgue de cette compétition, Rio avec la victoire du polonais sur la course en ligne et sur celle de l'allemand sur le contre la montre.

Il y a un cannibale dans la catégorie T2, c'est un autre allemand, Hans-Peter Durst doublement titré aux Jeux et numéro 1 mondial de sa catégorie, bref les autres ont du se battre pour exister dans cette catégorie..

Ce doublé paralympique a été également réussi par 2 femmes, Carol Cooke (Aus) en T1-T2, et par Sarah Storey (GBR) en C5.

 

Au niveau national

Plusieurs personnalités se sont détachées cette année avec des fortunes diverses mais avec en commun l'envie de vaincre.

Si il y a eu un duel au niveau international en H4, on a eu aussi droit à notre petite rivalité (en tout bien tout honneur) au niveau Français. Si Joel Jeannot remporte à 51 ans la seule médaille tricolore de ces jeux, la relève est largement assurée par Mathieu Bosredon qui dans un autre concours de circonstances aurait pu lui aussi monter sur la boîte. Au Pays Basque pour l'étape de Coupe du Monde ils étaient d'ailleurs tous les 2 sur le podium à la fois du contre la montre et de la course en ligne avec l'argent pour Jeannot et le bronze pour Bosredon. Gageons que 2017 apporte la confirmation du gros potentiel de Mathieu (Cofidis), nous le suivrons d'ailleurs jusqu'à Tokyo avec en point d'orgue un titre paralympique au Japon.



Quentin Aubague (T1) a une nouvelle fois fait carton plein cette année. Double vainqueur (CLM + Course en Ligne) à Ostende et en Espagne pour la Coupe du monde, il a également survolé sa catégorie à Rio, sauf que sa catégorie est regroupé avec les T2 pour l'événement paralympique et ce fut trop difficile de compenser pour lui. Numéro 1 mondial, il ne se décourage pas de parvenir un jour au sommet de l'Olympe.

David Franek (H3) a vécu lui aussi une belle saison, avec des victoires en Suisse et aux Pays-Bas. Il fait souvent partie du bon « paquet »dans les courses à enjeu. La preuve une nouvelle fois au Brésil ou il fait partie du groupe de coureurs se disputant la victoire, prenant une honorable 5 ème place.

Dans la catégorie, le malchanceux de l'année, nous nommons Jérémy Crépelière (C4). Le Saumurois s'avançait à Rio avec le rôle de favori sur le contre la montre et la délégation française comptait sur cette médaille. Malheureusement, à son arrivée à Rio, il fut touché par une intoxication alimentaire, il sera rapatrié « sanitaire » en France, qui l'empêche de défendre ses chances. Et si ce n'était que partie remise ?

Dorian Foulon (C5) est un grand espoir de sa catégorie. Après une victoire en Afrique du Sud dans l'étape inaugurale de la Coupe du Monde, il n'a pas pu confirmer au très haut niveau (5ème à Ostende et 8 ème au Pays-Basque). Non sélectionné pour les paralympiques, il se consolera avec la première place mondiale au classement UCI. A 18 ans, l'avenir lui appartient c'est sûr !

Katell Alençon (C4), elle aussi promet pour ces prochaines saisons. La sociétaire de Cofidis met en tout cas toutes les chances de son coté en s'entraînant dur ! Elle nous confiait avant son départ, que Rio arrivait sans doute 2 ans trop tôt pour elle. Elle a tout de même pris de l'expérience en terminant 7 ème sur la course en ligne et 9 du contre la montre.

 

Classement mondiaux :

H2 ; 1 Yaakov Kobi Lion (Isr)….11 Rodolphe Cécillon, 22 Patrick Pascal, 30 Christophe Marchal

H3 : 1 Walter Ablinger (Aut)….. 7 David Franek, 13 Riadh Tasrim, 15 Ludovic Narce, 32 Grégory Leray

H4 : 1 Rafal Wilk….4 Joel Jeannot, 7 Mathieu Bosredon, 31 Loïc Vergnaud, 36 Joseph Fritsch

T1 : 1 Quentin aubague (Fra)

T2 : 1 Durst (Ger)….16 Hervé Caron, 35 David Geslot

C3 : 1 Steffen Warrias (Ger)….. 17 Arnaud Georges

C4 : 1 Jozef Metelka (Slo)…...19 Jérémy Crépelière, 21 David calmon

C5 : 1 Dorian Foulon (Fra)

Tandem : 1 Drzmyslaw Wegner (Pol)….. 19 Damien Debeaupuits

C4 (Dames) : 1 Shawn Morelli (USA)….5 Katell Alençon

 


Fabien Ferré d'ERPT

Crédit Photo : Capture d'écran France4 (Documentaire "les super héros")

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte
bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²