En route, de Rio à Tokyo

Mathieu Thomas: la passion du volant!

Publié le 17/01/2017 dans la catégorie Interviews

Mathieu Thomas, est un ParaBadiste Numéro 1 Mondial et champion d'Europe en double aux cotés de Lucas Mazur. Il est également médaillé de Bronze en simple (SL3) aux derniers Championnats d'Europe.

​Pour continuer son ascension, Mathieu a encore besoin de soutien 
pour financer ses saisons jusqu'aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 durant lesquels le Parabadminton fera son entrée.



ERPT : Bonjour Mathieu Thomas, peux-tu te présenter à nos lecteurs ? Pour éviter que tout le monde t'appelle Thomas (Sourire)


Mathieu Thomas : 
​Et 
oui, j'ai deux prénoms. J'ai appris à me retourner sur les deux (sourire). J'ai débuté le badminton assez tard, je pratiquais le basket ball avant que mon cancer se déclare 
​à l'âge de 
17 ans. Après quelque
​s​
 années de rééducation, j'ai repris le sport et j'ai voulu 
​découvrir 
un
​e​
 autre 
​discipline. Je me suis 
d'abord 
​lancé dans ​
le 
​cyclisme 
(route et piste) et enfin 
​je me suis tourné vers ​
le badminton
​, ça a été une révélation.​
 Aujourd'hui cette passion ne me quitte plus.


ERPT : En double tu es associé à Lucas Mazur , n°1 mondial. Je lui ai demandé quelque chose sur laquelle on pourrait te chambrer, il a répondu qu'il ne pouvait pas faire ça, que tu étais quelqu'un de génial et que vous aviez une super complicité sur et en dehors du terrain. Du coup on retourne notre question, tu 
​n'​
as pas un truc 
​à​
 balancer pour qu'on le chambre ? (ndlr : Lucas Mazur fait parti
e​
 de nos champions Chroniqueurs)


Mathieu Thomas : Si je suis autant passionné par le badminton c'est en grande parti
e​
 grâce à Lucas. J'ai rencontré un petit 
​-​
enfin grand
​-​
 jeune plein d'envie et d'avenir et une vraie
complicité est née. Il me fait penser à moi à son âge. Pour moi nous sommes plus qu'une paire de double, je le considère comme un frère avec qui je peux tout partager. Alors oui nous avons un tas de dossiers​
 l'un 
​sur 
l'autre mais 
​jamais je ne le trahirai ! (Sourire)


ERPT : Tu es parmi les meilleurs joueurs Français et pourtant les sponsors ne se bousculent pas pour t'aider, peux-tu nous expliquer comment tu finances ta saison ? Combien coûte une saison ?


Mathieu Thomas : La recherche de sponsors est comme un prospect
​ ​
e​n buisiness​, cela prend du temps. J'ai commencé à démarcher en 2015 et c'est en 2016 que les
​ ​
​premiers partenariats ont été conclu​s​. En premier 
​c​e fut ma société, LWM puis La Mutuelle Générale qui m'ont aidé financièrement. J'ai également la chance d'être soutenu matériellement par de grandes marques comme Victor, Compex,
​ et 
Compressport. Sur 2017, je suis soutenu  principalement par La Fondation Banque Populaire mais cela ne couvre pas l'ensemble de ma saison. Je participe à 100% à mes frais d'inscription, d'hébergement et de transport sur l'ensemble des 
​dix 
compétitions internationales. Cela représente un budget total de 15k€ pour 2017​ et j'ai aujourd'hui à peine la moitié.​


ERPT : Aujourd'hui tu es à la recherche d'une entreprise qui voudrait bien, non pas te sponsoriser, mais te proposer un emploi adapté a tes valeurs et au sport de haut niveau. Peux-tu nous expliquer ta démarche ?


Mathieu Thomas : 2020 approche 
​à grand pas 
et je suis dans un projet d'excellence afin de me donner toute les chances
​ d'y arriver​. J'ai besoin pour cela d'un programme d'entraînement régulier avec un aménagement d
​e​
 temps sur l
a pause déjeuner 
pour des séances individuelles ainsi que de 12 semaines 
​de congés ​
sur l'année pour participer aux compétitions internationales + les stages en équipe de France et ligue Ile de France.

C'est dans cette démarche que je recherche actuellement mon futur employeur afin qu'il m'accompagne dans mon projet sportif. Je pense également à l'après carrière et c'est pourquoi je 
​re​
cherche un partenariat sur le long terme.


ERPT : En dehors de tes qualités professionnelles, qu'est-ce que ton statut de sportif de haut niveau apporterait a une entreprise ?


Mathieu Thomas :
​ ​
Pour moi un sportif de haut niveaux doit être rigoureux​, se dépasser et ​porter l'excellence. C'est avec ces compétences et  ma passion que j'aimerai apporter à ma future entreprise ma force et mes valeurs. Quand je fais quelque chose c'est avec 
​détermination 
et j
​e
 vais jusqu'au bout.


ERPT : A quel point ce travail est important dans ta course aux Jeux de Tokyo ?


Mathieu Thomas : Ce travail est pour moi primordial pour continuer à progresser et rivaliser avec les pays asiatiques ou certains sont déjà professionnels. Tou
​t​
 athlète de haut niveau à besoin d'un cadre important et rassurant. C'est comme cela que je vois mon futur travail : un partenaire clé dans la réussite avec 
​lequel 
je pourrai partager mes expériences sportives et professionnelles.


ERPT : Tu as 32 ans, les Jeux Paralympiques de Tokyo c'est dans un peu plus de 3 ans, est-ce que pour toi la Route Pour Tokyo est le dernier Set de ta carrière ?


Mathieu Thomas : Il y a encore beaucoup d'échéances avant les jeux de 2020 notamment les mondiaux en Novembre 2017 en Corée. 
​Les Jeux me font rêver et j
'aimerais 
​faire comme
 Nicolas Peifer & Stephane Houdet 
et revenir avec 
le titre de Champion
 Paralympiques
avec Luca​s. J'ai toujours di
t​ que Tokyo seraien​t mes premiers et derniers jeux paralympiques mais je pousserai jusqu'en 2024 si la France accueille les jeux.
​Ce​
  serait merveilleux et j'ai confiance en tou
​tes​ les personnes qui œuvrent à ce projet. 


ERPT : Le dernière question, tu nous explique ta défense à l’égyptienne de profil ? (Question Sponsorisé​e par un ami qui souhaite rester anonyme) 


Mathieu Thomas : Haha, j'ai un vilain défaut c'est que lors de long
​s échanges​
 et avec la fatigue je ne fais pas l'effort de replacer ma jambe faible sur le coté. Je suis donc de profil et par conséquent,
 une cible idéale pour des smashs. J'ai donc développé une défense 
​"​à l'égyptienne
de profil
​" mais qui est plutôt une défense
​"sauve qui peut"​
.


Merci Mathieu, nous te souhaitons une pleine réussite dans ta recherche d'emploi et une bonne route jusqu'à Tokyo.


Si vous souhaitez aider Mathieu allez faire un tour sur sa page Facebook et partage
z​
 sa recherche d'emploi auprès de vos entreprises et amis. (Son CV ici)

 

Kevin d'ERPT

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte
bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²