En route, de Rio à Tokyo

Timothée Adolphe chasse les records

Publié le 19/05/2017 dans la catégorie Interviews

Entre petites blessures et soucis d'ordre personnel, notre parrain Timothée Adolphe n'a pu effectué sa rentrée sur les pistes que le 12 Mai dernier sous le maillot du PUC pour les interclubs. Vainqueur avec son club du trophée, il a réalisé de bons chronos, validés à Montgeron par l'établissement d'un nouveau record d'Europe sur le 200m associé à Gauthier Simounet son guide sur le sprint.
Nous sommes revenus avec lui sur un week-end un peu fou.

ERPT : Qu'est ce que signifie ce record d'Europe (22''94) sur le 200 M ?
Timothée Adolphe : Tout d'abord cela montre bien que j'ai les bonnes jambes et que le travail va dans le bon sens. Et puis, quand les blessures me laissent tranquille, je peux enchaîner les courses et aller vite, que du positif.

ERPT : Est-ce que ce record va être homologué ?
Timothée Adolphe : Très bonne question. Le vent était bon donc pas de souci de ce côté là. De plus la juge IPC de la fédération était présente pour constater tout ça. Maintenant, la balle est dans le camp de la fédération. Ils n'ont pas encore réagi mais je pense qu'ils étaient très occupé par la visite technique de la commission d'attribution des jeux. On attend, on verra bien. De toute façon je les ai clairement dans les jambes, donc on pourrait remettre ça au meeting Grand Prix de Charlety.

ERPT : Auparavant tu as « presque » battu ton record d'Europe sur 100m à Saint Florentin pour les  interclubs.
Timothée Adolphe : Oui on a signé un super 11''10 malheureusement trop venté (+ 2,6 m) mais ce n'est là aussi que partie remise. Pour une course de rentrée ça le fait quand même. En plus j'ai enchaîné avec les minimas sur 200m donc tout va bien.

ERPT : L'objectif suivant est le meeting IPC de Charlety. Que vas tu faire comme course ?
Timothée Adolphe : Le 200m le 30 Mai, puis 100m  et 400m le 31. J'y vais vraiment pour faire de super chronos si les conditions le permettent. J'espère qu'un maximum de bons athlètes internationaux seront là. Je pense à l'américain David Brown mais aussi aux brésiliens. Sur 400 M, je devrais retrouvé Jefrey Lami comme guide.

ERPT : Et ensuite ?
Timothée Adolphe : Encore une grosse phase de travail avec quelques meeting franciliens à Montreuil, à Charlety, à Bondy, à Saint Denis et à Hérouville le 15 Juin. Le but est d'être prêt pour les championnats du monde de Londres.

ERPT : Avec de petites nouveautés dans ta préparation ?
Timothée Adolphe : Oui j'ai commencé le yoga pour parvenir à mobiliser toutes les bonnes énergies mais aussi pour me détendre à l'approche des grands événements. On va aussi faire de la préparation mentale avec mes guides pour être bien en phase sur les courses et dans la chambre d'appel. J'essaie de me professionnaliser au maximum pour n'avoir aucun regret.

Nous retrouverons Tim ainsi que tous les athlètes à Charléty pour le meeting IPC des 30 et 31 Mai prochain.


Fabien d'ERPT

Crédit Graphique : Déborah Longuet

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique
Be Polar, toute l'actu du polar
Tweet Wall, développez l'interactivité avec votre public
Book-trailers et bandes-annonces animées
JD Admin : un système de gestion de contenu simplifié
Les 25 ans du Groupe Leader
Géode VR : découvrez la réalité virtuelle à Paris

Toute l'actualité de JD²