En route, de Rio à Tokyo

7 médailles françaises dont un titre pour Florian Merrien à Bayreuth

Publié le 16/06/2017 dans la catégorie Resultats-et-analyses

A Bayreuth (Ger) se dispute en ce moment même la dernière étape « coupe du monde » de para tennis de table avant l'échéance des championnats d'Europe à la fin du mois de septembre. Dans un open classé 40 (le plus haut niveau) plusieurs tricolores avaient fait le déplacement dans l'optique de faire un point sur leur préparation et de glaner de gros points indispensables pour bien se placer au classement mondial et se préparer des tableaux plus « faciles » pour Slako (Slo).

Au total 7 médailles françaises plutôt rassurantes sur l'état de forme et les ambitions de chacun et chacune.

Dames

Classes 1-2

Isabelle Lafaye n'a été battue qu'en finale par la brésilienne Catia Da Silva Oliveira et fait le plein de confiance.
Geneviève Clot avait été éliminée en 1/4 par la même adversaire.
Florence Gossiaux-Sireau s'est inclinée contre sa compatriote Isabelle Lafaye

Classes 3-4

Emmanuelle Ferrier, récente championne de France open « assis » est éliminée dès les poules.

Classe 7

Anne Barnéoud a fait un joli parcours avant de s'incliner logiquement en 1/2 finale sur la turque n°2 mondiale Kuba Korkut. Elle repart d'Allemagne la médaille de bronze autour du cou.

Hommes

Classe 1

Alan Papirer
n'a pu se défaire de ses adversaires en poule.

Classe 2

Beau parcours de nos deux tricolores engagés. Dommage qu'ils se soient rencontrés en 1/2 finale. Vincent Boury a pris le meilleur sur Stéphane Molliens (en Bronze) avant de céder en finale sur l'Irlandais qui monte Colin Judge, un gros client pour les championnats d'Europe à venir.

Classe 3

Grosse et belle victoire de prestige pour Florian Merrien et avec la manière en plus puisqu'il a remporté la finale 3-0 sur l'ukrainien Vasyl Petruniv. En 1/2, Florian avait renversé le n°2 mondial Thomas Schmidberger à la belle.
Stéphane Gil-Martins est allé jusqu'en 1/4 et n'a pas démérité.
François Geuljans et Noël Sylvain sont restés à quai lors de la phase de poule.

Classe 4

Maxime Thomas a lui aussi fait un joli parcours qui s'arrête en 1/2 finale suite à sa défaite contre le n°1 mondial Abdullah Osturk (Tur).
Emeric Martin avait subi la loi du même adversaire en 1/4.
Alexandre Delarque est éliminé en poule.

Classe 5

Nicolas Savant-Aira
s'est frayé un chemin jusqu'au 1/4 de finale où il s'est incliné sans démériter à la belle face à l'Allemand Valentin Baus, n°3 mondial.

Classe 6

Superbe performance de Bastien Grundeler qui a du batailler comme un fou pour se hisser en finale, réalisant performance sur performance sur des joueurs quasiment toujours mieux classés que lui. Il s'incline en finale sur l'américain Ian Seidenfeld.

Classe 8

Thomas Bouvais échoue aux portes de la médaille battue en 1/4 par l'Ukrainien Ivan Mai. Ce tableau a été complètement fou avec des outsiders éliminant les favoris tour après tour. Ce n'est que partie remise pour notre Tom national.

Classe 9

Il n'est pas français, mais nous voulions saluer la performance du Belge Laurens Devos, n°2 mondial et vainqueur de sa classe sans suspens.

On se retrouve très vite avec le palmarès par équipe.

 

Fabien d'ERPT

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Thomas Clarion s'est rassuré à Vuokatti

Publié le 21/12/2016 dans la catégorie Interviews

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²