En route, de Rio à Tokyo

Ahmed Andaloussi et Geoffrey Wersy remportent le para-triathlon d'Altafulla

Publié le 03/07/2017 dans la catégorie Resultats-et-analyses

Après des championnats d'europe prolifiques, les para-triathlètes tricolores retrouvaient la Catalogne et Altafulla pour un nouvelle épreuve de Coupe du monde.

Avec 7 podiums dont 2 titres à leur actif, les français se sont bien remis dans le bain.
La course était disputée sur un parcours de 750 m de Natation, 20 km de Cyclisme et 5 km de course à pied.



Les résultats des bleus

Hommes :

PTWC

Ahmed Andaloussi a frappé un grand coup en s'imposant avec 13 secondes d'avance sur son dauphin britannique Bret Crossley. Une belle victoire, vraiment.

PT2

Le titre également était au bout du parcours de Geoffrey Wersy. Sorti de l'eau avec plus d'un minutes de retard sur le britannique John Fulton (finalement 3ème), il a refait son retard sur la partie cyclisme pour s'imposer avec 3mn 30 d'avance sur l'italien Gianluca Valori malgré une transition moyenne. Dans la même course, Yannick Barbaste termine 6ème.

PT5


Yannick Bourseaux a pris une belle deuxième place. Une fois encore son retard après la natation, quasiment 2 mn, lui a sérieusement compliqué la tâche. Il est
revenu fort en cyclisme et en course à pied mais cela n'a pas suffit pour l'emporter cette fois ci. Il est devancé par l'espagnol Jairo Rui Lopez. Maxime Maurel, a contrario, a fait une très bonne natation avec le 2ème temps de la spécialité. Il a ensuite très bien resisté à vélo avant de craquer un petit peu sur la course à pied. Il termine à une 3ème place encourageante en vue des échéances de fin de saison. Antoine Besse, 7ème et Pierre-Antoine Baele 8ème sont un peu plus loin, trop handicapés par une natation décevante.

PTVI

Arnaud Grosjean a été distancé en natation par les meilleurs, à réussi à grapiller quelques dizaines de secondes en vélo et surtout en course à pied. Il échoue, 4ème, à 6 secondes d'un podium 100 % espagnol.

Dames :

PTWC

Mona Francis a terminé 3ème d'une course où elle est restée loin des meilleures. Elle s'est pourtant accrochée tout au long du parcours pour ne pas lâcher complètement. Bravo à elle

PT5

3ème place
également pour Sandra Chaleteix, très loin de ses devancières mais qui a eu elle aussi le mérite de finir son parcours sans jamais renoncer.


PTVI

Annouck Curzillat a pris une très belle médaille d'argent venant récompenser une course tout en constance. Elle finit certes à plus de 7 minutes de la vainqueur espagnole Susana Rodriguez mais qui concoure en B2, contre B1 pour la Française et ses poursuivantes.

Prochaine étape de la Coupe du Monde à Iseo en Italie, le week-end prochain.

 

Fabien d'ERPT

Crédit Photo : Pascal Wersy

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Valentin Bertrand ne se fixe aucune limite

Publié le 10/07/2017 dans la catégorie Interviews

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²