En route, de Rio à Tokyo

David Smetanine sur tous les fronts

Publié le 04/07/2017 dans la catégorie Interviews

Le parrain des derniers Sport2Job était un régional de l'étape, le nageur grenoblois David Smétanine venu en voisin mais surtout pas en dilettante. Nous avons pu le voir répondre en toute décontraction aux interviews de la télé locale ou sur une luge de hockey ou encore répondant avec le sourire aux sollicitations des uns et des autres des participants. Clairement impliqué dans la question de l'emploi pour les personnes en situation de handicap à travers sa société David Smetanine CAMS, il en a profité depuis pour signer un partenariat avec TalentéO l'organisateur de la manifestation.
David a accepté de revenir avec nous sur son implication dans la vie « civile », pour Paris 2024 et sur son avenir sportif.


 

ERPT : Pourquoi ta présence sur une telle manifestation ?
David Smetanine : Tout d'abord parce que je crois énormément en l'inclusion des personnes handicapées dans la société par le travail et par le sport. Cet événement mixe bien les deux. Je me suis souvent posé la question de comment transmettre la plus-value de nos expériences dans la vie quotidienne des personnes en situation de handicap. Il faut montrer notre solidarité à tous dans ce type de défi, et je pense que mon passé d'athlète paralympique et d'athlète de haut niveau peut-être utile pour faire passer des messages.

ERPT : Ce n'est pas la première fois que tu t'impliques dans la vie civile ?
David Smetanine : Non, j'ai été conseiller municipal de Grenoble, et du conseil régional. A chaque fois avec la volonté de traiter des questions de sport et de handicap. Cela fait plus de 10 ans que je m'investis et partage mes compétences. Je suis aujourd'hui Ambassadeur du Sport en Isère et cela n'est pas prêt de s'arrêter (sourire).

ERPT : Investissement aussi au sein de Paris 2024 ?
David Smetanine : Bien sûr, cela ne pouvait pas être autrement. On vient de participer à la journée Olympique, et avec Michaël Jeremiasz et Marie-Amélie Le Fur on essaie d'être présent partout. Et puis, je peux aussi jouir un petit peu de mon influence, puisque je suis au comité des athlètes à l'IPC et même porte parole pour la natation. On essaie de faire du lobbying pour obtenir ces jeux tous à notre niveau. Cyril Moré travaille lui dans les coulisses de l'IPC où il est un des élus.
On travaille beaucoup sur l'héritage que pourraient laisser ces Jeux au niveau des infrastructures et donc du développement de l'Handisport. C'est un projet qui me tient énormément à coeur.


ERPT : Si Paris venait à les remporter, quelle serait ta fonction dans l'organisation ?
David Smetanine : Ce n'est pas encore décidé ou à l'ordre du jour. On prend les choses les une après les autres. Ce qui est certain c'est que je serais présent. Dans comité d'organisation ou au ministère, je ne sais pas, même si travailler au ministère m'intéresserait beaucoup.

ERPT : Et quid de ta carrière sportive ?
David Smetanine : Pour l'instant je m'entraîne sans objectif à court terme. J'en suis à 9 médailles mondiales (Championnats du monde + paralympiques), il m'en manque donc une pour arriver à un chiffre rond. Dans mon esprit, j'aimerai la gagner à Tokyo en 2020 pour les paralympiques. Mais pour ça j'aurais besoins d'avoir faim. Alors cette année, même si je suis champion de France (NDLR : 148 titres en carrière !!!!) et que j'ai fait les minimas, je n'irais pas aux championnats du monde. Il faut que je m'amène un peu de frustration pour tout donner une dernière fois aux entraînements et décrocher cette fameuse médaille ! Ce qui est sûr c'est que je ne préparerais qu'une épreuve pour me donner toutes les chances de parvenir à mon but.

ERPT : Juste une dernière question que tout le monde se pose. Qui a gagné le 100 m fauteuil sur la piste sur la Seine pour la journée Olympique ?
David Smetanine : C'est Mika Jeremiasz. Il est parti super vite avec ses gros bras, on l'a pas revu ! Moi j'étais plus en fréquence, j'aurais peut-être pu mieux faire (Rires).

Bien entendu, nous remercions David Smetanine pour tout le temps accordé lors de l'événement. Si le nageur nous impressionne par ces résultats, l'homme aussi de par son implication dans la vie quotidienne des personnes en situation de handicap. Nous nous sommes promis de nous revoir très vite, pour déboucher le champagne suite à la nomination de Paris pour 2024 ?


Fabien d'ERPT

Crédit Photo : Kevin Bardon

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte
bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Tweet Wall, développez l'interactivité avec votre public
Book-trailers et bandes-annonces animées
JD Admin : un système de gestion de contenu simplifié
Les 25 ans du Groupe Leader
Géode VR : découvrez la réalité virtuelle à Paris
Rémi et la French Tech Family
L'évènement augmenté par Triple C et JD²
Aceecca.com

Toute l'actualité de JD²