En route, de Rio à Tokyo

Dernières minutes en bleu pour David Labarre

Publié le 14/08/2017 dans la catégorie Interviews

Pour les championnats d’Europe de Berlin de Cécifoot (19-26 Août), David Labarre (Toulouse FC) vivra sa dernière compétition avec le maillot de l’équipe de France. Dernier tour de piste, mais pas sans motivation pour le vice-champion paralympique de Londres.

ERPT 
: Nous avons été très surpris de te voir dans le match de préparation contre la Belgique.
David Labarre : Oui moi aussi (rires). J’avais décidé de tirer un trait sur l’équipe de France vu que je n’ai pas franchement le temps de m’entraîner spécifiquement pour ce genre de tournoi. Le staff tricolore m’a demandé un petit coup de main pour Berlin pour aider la France à prendre le titre. La condition première était que je ne sorte pas un joueur du groupe, et comme j’étais en vacances professionnelles, j’ai accepté pour les copains du groupe et puis c’est toujours un honneur de porter le maillot frappé du coq. Ils savent que je serais toujours là pour eux. Par contre, c’est la der des der, je n’aurais vraiment plus le temps après.

ERPT : Comment tu sens le groupe ?
David Labarre : C’est un bon groupe vraiment, tout le monde est très motivé. Pour le niveau ce n’est pas évident de savoir, je n’ai fait que le dernier match de préparation contre la Belgique. En tout cas, on va essayer d’aller le plus loin possible avec cette équipe. On part pour faire un résultat, c’est certain.

ERPT : Même si nous avons une propension commune aux mauvais pronostics (rires), quelles sont les équipes que tu vois dans le dernier carré ?
David Labarre : On va essayer d’être réalistes. L’Allemagne, à domicile, avec son jeu physique va comme d’habitude être dure à jouer. L’Angleterre sera à son niveau et va faire partie des favoris. L’Espagne reste l’Espagne, même s’ils font de moins en moins de jeu ils pourraient bien être au rendez-vous. La quatrième équipe sera soit nous, soit la Turquie, les champions en titre. Je voulais aussi parler de la Belgique qui a beaucoup progressé. J’ai été très surpris.

ERPT : On peut nourrir quelques espoirs pour la France ?
David Labarre : Bien sûr que oui. Mais il ne faut pas oublier que les autres équipes travaillent aussi. Je répète qu’on fera le mieux possible, mais que le meilleur gagne !

ERPT : Après Berlin, tu arrêtes donc définitivement le cécifoot ?
David Labarre : Non, je vais continuer à jouer pour le Téfécé. J’ai noué d’excellent contacts avec les dirigeants du club. Ils m’aident dans mes projets, je vais m’organiser pour consacrer du temps à l’équipe et lui faire profiter de mon expérience.

ERPT : Quels sont ces projets ?
David Labarre : Ils sont nombreux mais on aura le temps d’en reparler. Je vais débuter un cycle de conférences en entreprise sur le thème de « La motivation dans la résilience ». Mon livre va être édité bientôt.
Je travaille avec mon associé aussi sur des projets plus « médiatiques » avec des chaînes de télévision. Bref je suis très occupé mais c’est bon !

Rendez-vous sur nos pages dans quelques jours pour une présentation de ces championnats. Bien entendu, nous souhaitons le meilleur à David et à ses coéquipiers pour ce tournoi !


Fabien d'ERPT

Crédit Photo : Kevin Bardon

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Éleonor Sana, une passion Belge pour le ski

Publié le 03/02/2017 dans la catégorie Interviews

Bon anniversaire Parrain

Publié le 15/10/2015 dans la catégorie News

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Be Polar, toute l'actu du polar
Tweet Wall, développez l'interactivité avec votre public
Book-trailers et bandes-annonces animées
JD Admin : un système de gestion de contenu simplifié
Les 25 ans du Groupe Leader
Géode VR : découvrez la réalité virtuelle à Paris
Rémi et la French Tech Family
L'évènement augmenté par Triple C et JD²

Toute l'actualité de JD²