En route, de Rio à Tokyo

Thomas Bouvais avec une nouvelle approche pour les championnats d'Europe

Publié le 25/09/2017 dans la catégorie Interviews

A seulement 25 ans, Thomas Bouvais devient petit à petit un cadre de l'Equipe de France de Para Tennis de Table. Le francilien dans sa Classe 8 partira en étant classé 4ème dans la hiérarchie européenne avec une nouvelle approche de la compétition. Après un été où il a coupé avec le Ping, il se lance à l'assaut de ces championnats d'Europe avec envie.

ERPT : Ta préparation pour ce tournoi s'est elle bien passée ?
Thomas Bouvais : J'ai coupé un peu cet été, mais tout va bien. Avec le stage de l'Equipe de France, je suis monté petit à petit en pression et maintenant je me sens prêt. Comme je n'ai pas beaucoup joué en tournoi, j'en ai fait le week-end dernier pour disputer quelques matchs avec des valides histoire de me mettre dans le rythme de la compétition.

ERPT : La pression est déjà là alors ?
Thomas Bouvais : Alors là pas du tout. Ce n'est pas mon genre de faire le tournoi dans ma tête 15 jours avant, je serais dans mon truc uniquement à partir de Jeudi, bon peut-être dès Mardi pour notre départ (rires).

ERPT : Quel est ton objectif sur l'épreuve individuelle ?
Thomas Bouvais : J'essaie de prendre les choses différemment pour Lasko. Je me suis toujours mis la pression pour aller chercher une médaille à tout prix, et cela ne fonctionne pas. Donc là, je vais vraiment prendre match après match en voyant où cela va me mener. Mais ce qui est certain, c'est qu'une médaille ne serait pas pour me déplaire mais ce n'est pas une obsession.

ERPT : Qui sont les favoris de ta classe 8 ?
Thomas Bouvais : Bien entendu le n°1 mondial ukrainien Viktor Didukh, ne serait ce que par son classement et le Hongrois Andras Csonka qui fait de supers performances cette saison. Mais attention, je suis persuadé que les deux sont battables.

ERPT : Et pour le par équipe, vous visez quoi ?
Thomas Bouvais : Avec Elias Debayssac nous devions être classés 6ème comme pour les championnats du monde où on avait pris le bronze. Mais il se murmure que les hongrois ne pourraient présenter une équipe ce qui nous ferais remonter dans le classement. De toute façon, le tirage au sort va être déterminant puisque nous ne sommes pas « protégés », il faut éviter l'Ukraine le plus longtemps possible, après tout est ouvert pour faire aussi bien qu'au mois de mai.

Bien sûr, nous allons suivre au plus près ce tournoi et vous ferons part du palmarès complet de la compétition dans ces colonnes.

 

Fabien d'ERPT

Crédit Photo : Kevin Bardon

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

3 médailles sinon rien !

Publié le 13/03/2018 dans la catégorie Résultats et analyses

Lucas Mazur vise le triplé Européen

Publié le 24/10/2016 dans la catégorie Evénements à venir

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²