En route, de Rio à Tokyo

PyeongChang J-34 : Pour tout comprendre de la météo

Publié le 02/02/2018 dans la catégorie News

On nous pose souvent LA fameuse question : Quelle est la première et la dernière chose que tu fais en te levant ou en te couchant ?

Pour ma part, et je n'ai pas honte de l'avouer, que ce soit au lever ou au coucher, je consulte la météo sud-coréenne ainsi que les images fournies par les webcams de PyeongChang, sur les pistes, théâtre des futurs Jeux Olympiques et Paralympiques.


Source : Accu Weather

Nous n'étions pas inquiet sur la possibilité d'enneigement des sites même si PyeongChang n'est pas un coin forcément connu pour ses grosses chutes de neige. En effet depuis l'année dernière, à l'image de ce qui s'était fait à Sotchi, de la neige était stockée dans une vallée proche. De plus, les températures moyennes de la région montagneuse (1400 m) permettent une parfaite efficacité des canons à neige.

A l'heure actuelle, tout est blanc dans le district de PyeongChang et la température oscille entre -8° la journée et – 22° la nuit, cela assurera une neige parfaitement naturelle mais sans doute très dure pour les Jeux Olympiques. Le radoucissement avec des températures positives en journée interviendra pour la cérémonie d'ouverture des Jeux et la nuit le mercure devrait descendre sous les – 10° la nuit.

En ce qui concerne les prévisions pour la période paralympique (9 au 18 Mars), la météo Sud-Coréenne prévoit des températures de l'ordre de 8° au maximum de la journée et de – 2° la nuit ce qui devrait préserver la neige fraîche prévue à tomber entre les événements.

Du point de vue des skieurs, ces prévisions sont de bonnes ou mauvaises nouvelles selon le type de neige qu'ils apprécient, entre le revêtement doux et celui plutôt glacé.
Pour les préparateurs de skis, les migraines sont à prévoir, surtout si comme il est fort probable, il se met à neiger au milieu des épreuves. Il va falloir trouver le bon compromis, pas simple du tout.

Pour les spectateurs comme nous, à l'inverse de Sotchi où nous avions assisté au Super G en tee-shirt, nous aurons vraiment l'impression d'être aux Jeux d'hiver. L'inconvénient est qu'il va sans doute être obligé de retirer les moufles pour prendre les photos et surveiller les trouées du soleil pour avoir une bonne lumière.

Bref et même si on se plaint tout le temps de la météo, au moins vous pouvez vous faire une idée sur les conditions qui attendent nos skieurs, fondeurs et biathlètes.

Allez les bleus.


Fabien d'ERPT

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte
bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²