En route, de Rio à Tokyo

Arthur Bauchet, une pépite bien entourée

Publié le 02/03/2018 dans la catégorie Interviews

Du haut de ses 17 ans, Arthur Bauchet fait une entrée fracassante dans l'univers du ski alpin handisport. Ce licencié au club de Briançon sera à PyeongChang pour découvrir les Jeux Paralympiques mais sans doute pas que… Auréolé de 2 titres de champion du monde et d'une médaille d'argent l'an dernier aux championnats du monde, il brille surtout dans les épreuves techniques (Géant et Slalom) mais pourrait aussi titrer son épingle du jeu dans le super combiné voire même sur le Super G.


Son chemin vers le succès s'effectue au sein d'un entourage très resserré et particulièrement attentif au développement de ce lycéen en terminale S qu'il fera en deux ans pour lui laisser le maximum de chances de briller sur les pistes.

Après son interview réalisée début décembre, vous retrouverez des nouvelle données par sa mère Stéphanie, à quelques heures du départ pour la Corée du Sud.

ERPT : Comment se sent-on lorsqu'on participe à la présentation de l'Equipe de France Paralympique ?

Arthur Bauchet : C'est vraiment beaucoup d'émotions. Cette annonce c'est le vrai départ du compte à rebours vers PyeongChang.

ERPT :
Qu'as tu travaillé spécifiquement cette saison ?

Arthur Bauchet : On a essayé de travailler le plus possible la vitesse, qui est pour l'instant un peu mon point faible. C'est très difficile de trouver les pistes adéquates pour le faire. On a beaucoup bosser avec mes coachs à qui je fais confiance à 100 % pour m'aider à progresser.

ERPT : Quels sont tes objectifs pour les Jeux ?

Arthur Bauchet : Je n'ai pas d'objectif précis en terme de résultats. Faire le mieux possible. Ce sera pour moi une découverte avec ce que l'on m'a dit des émotions de fou. A moi de ne pas me laisser submerger pour pouvoir tout donner pour la compétition. Je sais que j'aurais mon job à faire là-bas et je me donnerai tous les moyens pour le faire le mieux possible.

ERPT : Comment abordes-tu cette saison ?

Arthur Bauchet : Comme une saison d'apprentissage. J'ai encore tellement de choses à découvrir, à apprendre. Je vais essayer de garder le même rythme que l'an dernier et on verra bien où cela nous mène.

Stéphanie Bauchet, sa maman, a accepté de nous parler à quelques instants d'emmener Arthur à Genêve pour le grand départ vers la Corée du Sud.

ERPT : A quelques jours de la cérémonie d'ouverture, est ce que la pression n'est pas trop forte pour Arthur ?

Stéphanie Bochet : Non pas du tout, il n'y a aucun stress, ni chez lui, ni chez nous. On a regardé, comme toujours les Jeux Olympiques en famille, et rien ne semble l'atteindre. On a essayé de le sauvegarder de toute pression, même si l'on sait qu'il sait naturellement bien la gérer.

ERPT : Est-il en forme ?

Stéphanie Bauchet : Franchement oui, ça va très bien. On est tous très content qu'il n'ait aucune blessure. Il a même résolu dernièrement des petits souci techniques, vraiment il est prêt !

ERPT : Quels sont ses objectifs pour PyeongChang ?

Stéphanie Bauchet : Il est là pour découvrir. Il ne faut pas oublier qu'il n'a qu'une saison de haut niveau derrière lui. On sait qu'il peut faire de bonnes choses, maintenant c'est impossible de savoir quelle peut-être la pression due à un événement comme les Jeux. Même si je me répète, il la gère parfaitement d'habitude.

ERPT : Quelle est l'organisation de la famille pour ces Jeux ?

Stéphanie Bauchet : Nous partons mercredi prochain à 9 personnes, son grand frère nous rejoindra là-bas directement en provenance des Etats-Unis. Beaucoup de gens le suivent depuis la France et c'est très fort pour lui.

ERPT : Va t'il participer à la cérémonie d'ouverture ?

Stéphanie Bauchet : Ce n'est pas encore décidé officiellement mais a priori non ! Arthur pour sa maladie doit prendre des médicaments le soir et il n'est jamais bon de les décaler. En plus, il devra se lever le lendemain à 5 heures pour la descente, alors...Je pense que ça l'embête vraiment, mais il participera à celle de clôture !

 

Fabien d'ERPT

Crédit Photo : Kevin Bardon

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Timothée Adolphe chasse les records

Publié le 19/05/2017 dans la catégorie Interviews

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²