En route, de Rio à Tokyo

Benjamin Daviet se présente à PyeongChang avec une forme Paralympique

Publié le 05/03/2018 dans la catégorie Interviews

Nous n'aimons pas tomber dans le piège des comparaisons Valides/Handisportifs, mais force est de constater que le Biathlon handisport risque d'avoir un champion à l'égal de celui des valides, en terme de résultats. Archi dominateur cet hiver dans la catégorie, Benjamin Daviet se présente donc au départ des 3 biathlons (Sprint, Middle et Individuelle), ainsi que sur le 20 KM libre du fond et sur le relais de fond. Il sera parmi les favoris à chaque fois, même si les courses paralympiques sont des courses d'un jour, etc.
Pour l'instant le plan qu'il nous avait dévoilé début décembre fonctionne à la perfection !

ERPT : Quelles sont tes ambitions pour ce début d'hiver ?

Benjamin Daviet : Même si tout est mis en place pour atteindre mon pic de forme pour le premier jour des jeux, j'aimerai bien être performant d'entrée. En effet, comme l'an dernier avant les mondiaux, je veux « entrer » dans la tête de mes adversaires et les forcer à faire des erreurs dans leur préparation pour me rejoindre d'un point de vue forme, alors que pour moi tout est calé naturellement.

ERPT : Ce seront tes deuxièmes jeux, quels sont tes objectifs ?

Benjamin Daviet : J'ai déjà eu la médaille en relais, alors ce sera tout pour obtenir une médaille individuelle au minimum et un titre ce serait bien, que ce soit seul ou avec les copains. On va travailler dur pour être devant, le reste on verra sur les pistes.

ERPT : Quelle sera la clé de jeux réussis ?

Benjamin Daviet : Il faudra être présent et performant dès le début de la compétition, c'est fondamental. Dès le premier départ, il faudra être dedans, la période d'acclimatation en Corée sera déterminante. Si je suis en pleine forme dès le sprint, je peux faire de belles choses je le sais. Sinon ça va être compliqué de rattraper le retard au moins mentalement.

ERPT : Vous allez être parmi les favoris pour le titre sur le relais, comment considères tu cette dernière course des Jeux ?

Benjamin Daviet : On est double tenant du titre au niveau mondial, donc il faut qu'on surfe la dessus. C'est une course primordiale pour l'effet de groupe. On doit tout donner individuellement, quitte à débrancher le cerveau ! Lors de cette course, tout ce qui s'est passé avant est mis de côté, on se dépouille pour l'équipe !

Nous ne savons pas pour vous, mais on mettrait quelques wons sud coréens sur quelques marseillaises…

Allez les bleus !

 

Fabien d'ERPT

Crédit Photo : Kevin Bardon

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte
bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²