En route, de Rio à Tokyo

Thomas Clarion et Antoine Bollet, le Bronze heureux

Publié le 12/03/2018 dans la catégorie Interviews

C'est un duo qu'on attendait forcément au plus haut des pages de classement du fait de l'expérience de Sotchi et de la médaille de Bronze sur le 15 Km. Bis repetita ce matin à PyeongChang, alors que nos fondeurs tricolores n'avaient pas la faveur des pronostics.


Crédit Photo : L.Precival / France Paralympique


ERPT : Vous êtes dans quel état d'esprit après cette médaille de bronze ?
Thomas Clarion : Bien évidemment, on est très content. Après Sotchi, je suis reparti pour revivre ces émotions.

ERPT : Le 20 km c'est votre course, LA course de ces JP ?
Thomas Clarion : Totalement. On a travaillé spécifiquement ces dernières années cette course avec Antoine. Je le précise car c'est une médaille qu'on a décroché à deux. Je sais que je peux tenir longtemps à un rythme élévé c'est pour ça que j'aime cette course.

ERPT : Vous aviez mis au point une stratégie spéciale pour aujourd'hui ?
Thomas Clarion : Oui on a décidé de partir très vite pour engranger un maximum d'avance, parce que je savais que la fin de course avec de la neige difficile allait être pénible et risquait de nous faire perdre un maximum de temps. On a un peu serré dans le troisième tour, mais on s'est bien repris.

ERPT : Antoine, on t'a vu souvent te retourner vers le tableau des classements intermédiaires, tu avais des temps de passage à respecter ?
Antoine Bollet : Pas vraiment, mais les coaches nous donne des indications sur la piste, et comme on entend pas toujours bien, je préfère me mettre l'image en tête et renseigner Thomas.

ERPT : Comment était la neige ?
Antoine Bollet : Franchement c'était bien au départ mais elle s'est dégradée dans les derniers tours, ce qui est tout à fait normal.
Thomas Clarion : En tout cas les sensations étaient bonnes, ça ne m'a pas posé de problème.

ERPT : Prochaine course, le sprint, quels sont vos objectifs sur ce format très spécifique ?
Thomas Clarion : On va vraiment prendre tour après tour pour le coup. C'est tellement aléatoire comme format. On va donc essayer de sa qualifier pour les 1/2, puis pour la finale et on verra bien. Mais cette médaille nous lance, c'est obligatoire.

ERPT : Demain journée repos pour vous, vous allez faire quoi ?
Thomas Clarion : On va aller skier en fin de matinée sur de la bonne neige encore et éliminer les toxines.


Fabien depuis le Club France

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

La France disputera le bronze au Danemark

Publié le 30/06/2017 dans la catégorie Résultats et analyses

Interview Radio de Trésor Makunda

Publié le 22/03/2015 dans la catégorie Radio-Zenith

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²