En route, de Rio à Tokyo

Top 5 de nos émotions à PyeongChang : N.5 La blessure de Maxime Montaggioni

Publié le 20/03/2018 dans la catégorie News

Pour ce classement également, il a fallu faire des choix peut être encore plus discutables que pour celui des médailles. En effet, une émotion est complètement ressentie différemment selon les individus, qu'ils soient sur place ou devant leurs écrans de télévision.

N°5 : La blessure au genou de Maxime Montaggioni

Pour ne rien vous cacher, quand nous avions pronostiqué le nombre de médailles pour le clan tricolore pour PyeongChang, nous avions coché en premier les 2 médailles (BoarderCross et Banked Slalom) du niçois. Comment cela pouvait-il se terminer autrement avec un titre de champion du monde, une deuxième place dans les même championnats à Big White (Can) et surtout cette saison la conquête des deux globes de cristal.

Je dois avouer que quand la nouvelle de sa blessure et de son forfait est tombée, il m'a fallu de longues minutes pour réaliser.
Le premier sentiment qui m'est venu à l'esprit est l'injustice. Pourquoi cela tombe sur lui ? Le second, l'icompréhension, rien n'avait filtrer sur sa première alerte en fin de préparation sur le stage juste avant le décollage pour PyeongChang. Enfin, quand on a vu les épreuves se disputer, on se dit qu'il avait vraiment sa place sur les podiums.

C'est l'ensemble de la délégation qui a évoqué de la tristesse pour Maxime. Christian Février, le DTN qualifiant ce forfait de dernière minutes comme « un des pires moments pour se blesser. Le plus désolant et d'avoir du organiser un rapatriement sanitaire très rapidement, il n'a même pas pu rester auprès de ses copains ». A quasiment chaque interview réalisée, on nous parlait de Maxime. La plus positive restant sans doute Cécile Hernandez : « C'est embêtant pour lui c'est sûr, mais il est jeune et des jeus il en verra plein d'autre. Je suis sûre qu'il reviendra encore plus fort à Pékin ».

C'est bien évidemment tout le mal qu'on lui souhaite. Pour vous dire toute la vérité, je n'ai à aucun cherché à le joindre pour avoir plus d'explications. Il semblait pourtant, selon certaines sources proches de l'Equipe de France, que son moral tenait le coup.


Fabien d'ERPT

Crédit Photo : Kevin Bardon

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Bonne année 2018 !

Publié le 31/12/2017 dans la catégorie News

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²