En route, de Rio à Tokyo

n.3 de notre top5 émotions : le Bronze d'Anthony Chalençon et Simon Valverde

Publié le 22/03/2018 dans la catégorie News

Pour ce classement également, il a fallu faire des choix peut être encore plus discutables que pour celui des médailles. En effet, une émotion est complètement ressentie différemment selon les individus qu'ils soient sur place ou devant leurs écrans de télévision.

N°3 : La médaille de Bronze d'Anthony Chalençon et Simon Valverde (Guide) sur l'individuelle du Biathlon

 

On parle parfois de pression sur les athlètes pour certaines courses, je peux vous dire, pour l'avoir vu les jours et les heures précédents la course, que celle qui planait avant l'épreuve sur Anthony était très forte. En effet, même si la courbe de résutat était en hausse après un début de Jeux complètement raté à cause de quelques chutes sur le sprint (11 ème place), puis plus rassurante sur le 20 Km libre (7ème place) et enfin sur le middle du Biathlon (5ème), Anthony savait qu'il jouait tous ses jeux sur l'individuelle et peut-être même qu'il s'agissait de LA course de sa carrière.

Personne ne remettait en cause la possibilité du biathlète/fondeur à aller décrocher la médaille individuelle tant attendue, seulement les doutes étaient bien présents. De l'aveu même des entraîneurs, il lui fallait sortir un tir parfait et un ski au maximum de ses possibilités pour espérer se sortir de l'enfer des 5 coureurs ukrainiens prêts à truster le podium de l'épreuve !

Et Anthony a fait exactement ce qu'on lui a demandé ! A l'arrivée, le staff tricolore était comme fou, sautant dans tous les sens à mi chemin entre incrédulité et joie d'avoir accompagné les deux français jusqu'au bout de leur rêve. Même Simon Valverde, le guide pourtant très souvent discret, ne pouvait s'empêcher de serrer un poing rageur ! Une belle émotion quand il a pu aller saluer ses proches avec un Anthony Chalençon a priori sur une autre planête à ce moment précis.

Lors de leur passage en zone mixte, l'analyse technique de la course est vite passée au second plan. La joie d'avoir été présent sur SA course le jour J était prioritaire.

Le soir, pour le point presse au club France, c'est un accueil de superstar auquel a eu le droit le binôme. Chacun de ses coéquipiers et coéquipières présent voulait les serrer dans leurs bras.

Bref, j'avoue avoir versé quelques larmes devant ce grand champion qui a aussi déclaré immédiatement la ligne franchie : « Allez tout pour le relais maintenant ».

Bien sûr, nous avons l'impression de connaître les athlètes à force de coup de téléphone, d'interview de rencontre, mais le fait d'avoir pu échanger directement avec ce duo m'a permis de constater leur force mentale inoxydable malgré les difficultés !

 

Fabien d'ERPT

Crédit Photo : Fabien d'ERPT

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Julien Casoli sur tous les fronts

Publié le 02/09/2016 dans la catégorie News

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²