En route, de Rio à Tokyo

Médaille n.1 de notre Top 5 : le Titre Paralympique pour le Relais

Publié le 25/03/2018 dans la catégorie News

Il est très difficile d'établir une hiérarchie entre les médailles françaises sur ces jeux de PyeongChang, car comme le disait Arthur Bauchet : « Chaque médaille a sa propre histoire ». Cependant nous prenons notre courage à deux mains et nous l'établissons comme nous l'avions fait après Rio.

N°1 : La médaille d'or du relais de Fond 4x2.5km

 

Pour moi cette victoire est la plus belle de ces jeux pour plusieurs raisons, et ce n'est pas du tout relativiser les autres breloques tricolores.

Tout d'abord dans son contenu. Cette victoire était très attendue depuis les deux titres de champions du monde acquis par le trio infernal Benjamin Daviet, Thomas Clarion ( Guide : Antoine Bollet) et Anthony Chalençon (Guide Simon Valverde). Ces fondeurs n'ont jamais refusé la pression, se considérant eux-mêmes comme favoris et ayant annoncé leur envie d'Or. Le scénario s'est passé exactement comme dans un rêve : Benjamin Daviet au démarrage pour commencer à faire mal au reste de la concurrence et en plaçant Anthony Chalençon en tête. Anthony gérant parfaitement sa course pour rester aux avant-postes, histoire de transmettre le relais à Benjamin dans les meilleures conditions. Benjamin est parti comme un fou dans son deuxième relais, a accéléré au milieu pour sprinter sur la fin et mis Thomas Clarion devant avec 40 secondes environ d'avance. Thomas a parfaitement contenu la concurrence pour finir avec plus de 20 secondes devant tout le monde.

Cette victoire est la plus belle également car c'est la seule collective pour l'Equipe de France dans ces jeux coréens et prouve que le nordique tricolore tient de nouveau une place de choix dans la hiérarchie mondiale, avec l'Ukraine, le Canada, la Norvège et les athlètes paralympiques Russes.

La pression était très forte pour tout le staff. Tout le monde se méfiait un peu de cette courses en scrutant jour après jour les conditions météorologiques, l'état de la neige (quel boulot des techniciens !) et cette course précisément venait inscrire la fin d'un cycle de 6 ans et le départ prochain à la retraite de Thomas Clarion, remplacé numériquement et par le talent en devenir par Thomas Dubois (guide : Bastien Sauvage). Quand une médaille d'or est autant attendue que celle là, mieux vaut ne pas se tromper au risque de faire ternir un bilan pourtant déjà largement scintillant.

Bravo à toute l'équipe de France qui a su tant faire briller nos couleurs à PyeongChang. Nous ne perdons pas le contact avec elle et nous vous donnerons très prochainement des nouvelles de chacun après leur avoir laissé un tout petit peu de repos...


Fabien d'ERPT

Fabien Ferré

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Mandy François Elie en Argent

Publié le 09/09/2016 dans la catégorie Résultats et analyses

Championnat de France de Cécifoot au Sables d'Olonne.

Publié le 26/03/2015 dans la catégorie News

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²