En route, de Rio à Tokyo

Justine Doucet, la passion de l'athlétisme

Publié le 24/04/2018 dans la catégorie Interviews

Aujourd'hui nous partons à la découverte d'une jeune athlète, nous l'avons tout d'abord rencontré sur les réseaux sociaux, puisqu'elle fait partie de nos fidèles lecteurs, avant de la croiser au Stade de Charlety à l'occasion d'une course jeune lors de l'HOP2017.

Crédit Photo : Reims Handisport facebook


ERPT : Bonjour Justine, est-ce que tu peux, en quelques mots, te présenter à nos lecteurs ?

Justine Doucet : J'ai 20 ans, je fais de la longueur et du sprint, je suis diplégique et je devrais être classifiée en T35. J’ai toujours aimé le sport et la pratique me permet, en plus d'y prendre du plaisir, d'améliorer ma motricité.

 

ERPT : Pourquoi avoir choisi de faire de l'athlétisme ?

Justine Doucet : Pourquoi l’athlétisme je ne sais pas vraiment, c’était une «évidence» j’ai toujours aimé en regarder à la télé et je trouve ça passionnant.. je ne me voyais pas faire un autre sport.

 

ERPT : Peut-être inspirée par des champions (valide ou handi) vus à la télé ?

Justine Doucet : Oui par Usain Bolt évidement... Teddy Tamgho est vraiment impressionnant, Marie-Amélie Le Fur et aussi Oscar Pistorius pour sa participation aux jeux olympiques de 2012.

 

ERPT : Comment pratiques-tu ta discipline ?

Justine Doucet : Je ne fais pas du sport pour «m’amuser», je fais vraiment ça avec un esprit de compétition. Je fais partie de Reims Handisport mais je m’entraîne avec les valides du club du Dac Reims deux fois par semaine. J'espère rapidement pouvoir faire des vraies compétitions et y faire de bonnes performances.

 

ERPT : Tu fais de la longueur et du sprint, est-ce que tu as une discipline favorite ?

Justin Doucet : Oui le sprint... au début je ne voulais vraiment pas faire de la longueur, je préférais regarder les autres en faire, j'avais une appréhension, peur de me faire mal en sautant.. puis j’ai fini par aimer cette épreuve.

 

ERPT : Tu as bientôt 20 ans, ce qui veut dire qu'en 2024 tu en auras 26, tu y penses ? Tu t'y projettes ?

Justine Doucet : Oui évidement, qui ne penserait pas aux jeux de 2024... après c’est encore très loin... mais j’aimerais bien.. ça doit être fantastique de représenter son pays sur une telle compétition alors quand en plus c'est à domicile.

 

Nous remercions Justine Doucet pour le temps qu'elle nous a accordée et nous allons continuer à suivre son évolution sportive.

 

 

Kevin d'ERPT

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Elodi Lorandi encore en Bronze

Publié le 15/09/2016 dans la catégorie Résultats et analyses

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale
Planète graphique

Toute l'actualité de JD²