En route, de Rio à Tokyo

Pour Matéo Bohéas les Jeux de Paris pourraient arriver au bon moment

Publié le 24/09/2017 dans la catégorie Interviews

Continuons notre série « Génération 2024 » avec celui qui pourrait vivre ses 3è jeux Paralympiques à Paris, Matéo Bohéas. Le Pongiste Angevin a accepté de répondre à nos questions, projetons nous avec lui sur ces Jeux de Paris.

 

ERPT : La première question est simple, comment as tu vécu cette attribution des jeux 2024 à la France et à la ville de Paris ?

Matéo Bohéas : C'est une super nouvelle. Ce n'était plus trop un secret depuis quelques mois mais c'est super chouette. Organiser la plus grande compétition mondiale dans notre pays avec tous les proches et les amis qui viendront, ça donne clairement envie de s'entraîner dur pour réaliser les meilleures performances possibles. Et puis 100 ans après c'est symbolique !

 

ERPT : Est-ce que tu te projettes déjà sur ces jeux ce qui pourraient être ceux de l’apogée de ta carrière ? Est-ce que ça peut devenir pour toi l'objectif de ta vie sportive ?

Matéo Bohéas : Me projeter, c'est un grand mot car 7 ans c'est très long, je ne sais pas ce que je ferais ni quel joueur je serais dans 7 ans mais oui c'est un objectif forcément. De plus, normalement je serais à un âge, 27 ans, ou on est censé être dans les meilleures années pour jouer donc à voir mais ça peut devenir l'objectif d'une vie c'est sûr.

 

ERPT : En 2016 tu participais à tes premiers Jeux Paralympiques, Tu étais le petit jeune Pongiste de 18 ans, en 2024 tu participeras certainement à tes 3è jeux et tu auras 27 ans, tu es prêt à ce que les jeune t'appellent « Monsieur » (sourire) ? Plus sérieusement pour tes 3è Jeux penses-tu que tu seras au top de ta carrière ?

Matéo Bohéas : Je ne sais pas si on m’appellera Monsieur mais oui forcément je serais plus vieux (sourire) En plus à 27 ans on est censé être dans les meilleures années donc oui ces Jeux là peuvent arriver au meilleur moment pour moi si je m'en donne les moyens.

 

ERPT : En dehors du sport, les Jeux à Paris, tu penses que ça va changer les mentalités sur le handicap, ou sur l'accessibilité en France ?

Matéo Bohéas : J'espère, il faut que ça change car on est très en retard sur le handicap en France. Après, je ne pense pas que le problème viennent des gens mais plutôt des institutions qui ont peur de prendre des initiatives. J'espère que le regard sur le handicap va changer.

 

ERPT : Sportivement tu espères quelles évolutions avec les jeux ? Plus d'argent dans le handisport, plus d'exposition, plus de reconnaissance... ?

Matéo Bohéas : Oui bien sûr, ce qui serait bien c'est que le handisport se professionnalise un petit peu car les athlètes le méritent en faisant beaucoup de sacrifices comme pour les valides. De plus, d'après les audiences de France Télévision sur Rio, les français sont en demande de handisport.

 

Nous retrouverons rapidement Matéo pour parler des championnats d'Europe de Tennis de table.

 

 

Kevin d'ERPT

Crédit Photo : Kevin Bardon

Article précédent Article suivant

bordure verte

Et vous, qu'en pensez-vous ?

bordure verte

A lire aussi

Barcelone est très accessible!

Publié le 08/06/2015 dans la catégorie Découvertes

Rétro 2014: Merci Tous Handisport

Publié le 30/12/2014 dans la catégorie News

bordure verte

A propos

@ERPTokyo :

bordure verte

Pendant ce temps :

Des vidéos de formation pour la FEPEM
3 versions pour un booktrailer
PAPIs, Real-world machine learning stories
Refonte du site Diaphonique.org
Etude de cas : Le Cri
Les Rencontres Innovations et Galien 2017
De la cour au jardin
Islanova, exemple d'une communication digitale

Toute l'actualité de JD²